Les Mystères de l'inconscient

Marianna Lanskaya

LES MYSTÈRES DE L'INCONSCIENT, CACHES SUR L'ÎLE DE NOUREEV

Roman science-fiction,  format : broché
Marianna Lanskaya vous propose son premier roman fantastique, en offrant un voyage, plein de suspense et de découvertes bouleversantes

Référence : 129536
Reliures : Dos carré collé
Formats : 14,8x21 cm
Pages : 336
Impression : Noir et blanc
N° ISBN : 9782953933604

MARIANNA LANSKAYA

LIVRES 

A propos du livre

Marianna Lanskaya vous propose son premier roman fantastique, en offrant un voyage, plein de suspense et de découvertes bouleversantes, et plongeant le lecteur au cœur d'une grande aventure aussi riche que passionnante....


Ce livre est une réflexion philosophique sur notre société, le pouvoir, le rôle de pouvoir et de célébrité dans notre société, sur les limites des êtres humains et sur la façon dont on pourrait nous dépasser, repousser nos limites et enfin créer la vie selon nos souhaits le plus époustouflants ! Est-ce possible ? Par le biais d'une narration romanesque qui mène le lecteur à la chasse des trésors je vous suggère que oui. A vous de le confirmer !

Le choix du héro principal, la star du cinéma hollywoodien, n'est pas un caprice de l'auteur. Il est sensé incarner l'homme qui a atteint le sommet des êtres humains, a réalisé toutes ses rêves, est devenu le symbole de la réussite, ce qui l'a poussé d'aller encore plus loin. Les capacités exceptionnelles de ce personnage lui ont permis de voir au-delà des apparences de la réussite et repousser ses propres limites et celles des autres.
La forme d'une aventure est choisie pour situer le personnage dans le contexte de la vie réélle, dans les situations qui lui font grandir, comprendre le sens de l'Univers et son propre rôle dans son Monde.
Ce livre est destiné aux hommes du succès, aux hommes du pouvoir qui cherchent de nouvelles inspirations pour avancer dans la vie.


A propos de l'auteur

Depuis 2005, j'étudie des questions de conscience, de subconscient, en utilisant la technique du travail avec le subconscient pour le travail organisationnel et créatif dans ma pratique quotidienne. J'ai augmenté ma productivité 100 fois. Je suis capable de passer des crises de croissance et je peux vous apprendre cela. Je pratique avec des clients individuels. J'ai mené 200 séances individuelles avec un résultat positif.

En tant que personne créative, j'écris des livres, des articles historiques, des scénarios, des pièces de théâtre. Je tourne des films, je crée des décors pour des opéras et des ballets. J'aime le yoga, le cosmos, la science-fiction et l'étude de la psychologie. J'étudie les programmes comportementaux et applique ces connaissances dans ma pratique pour le développement personnel, j'aide les gens à passer efficacement les périodes de changements dans leur vie, les périodes de crises de développement, créatives et professionnelles, et j'aide aussi à se débarrasser des obstacles pour atteindre leurs objectifs, financiers ou professionnels.


C'EST UNE TRÈS BELLE HISTOIRE D'AMOUR QUI NOUS UNIT AVEC LES ETOILES !

Le sujet du livre

Une jeune femme française, fonctionnaire, et un grand acteur hollywoodien vivent la même chose chacun de son coté de la Planète : ils ressentent la nécessité de casser insupportable routine, aller de l'avant et rechercher ce que leur évoque leur inconscient. Suite à des circonstances, créées par une Force Majeure et indépendante à leur volonté, ils se lancent dans un voyage périlleux et passionnant, en rencontrant sur la route un jeune garçon de 12 ans, passionné de jeux vidéo et un vieux Professeur coréen. Leur voyage les amène tout d'abord en Corée, puis dans la Sibérie profonde, où ils découvrent l'existence d'une ville spatiale, des recherches surnaturelles et des énigmes, menant eux tous à la Mystérieuse Force de l'Univers. Chacun d'entre eux traverse son propre âme vers la confiance absolue vers l'Univers et à la fin du voyage le dernier finit par leur répondre ! Comment ? C'est à voir ou... à lire ! En échange de leur évolution les héros reçoivent l'immense cadeau de l'Univers...

Les citations du livre

"...Il était, quand même, l'acteur le plus demandé et le plus apprécié de toute l'industrie cinématographique. Les collègues lui portaient le respect et l'envie..."


"... il était partout, il était tout, et il représentait tout pour pas mal du monde sur la Planète. Mais qui savait que c'était un homme très solitaire... Quelque chose lui manquait..."


"Un jour quelqu'un lui a dit, qu'il trouvera ce qu'il cherche sur les îles de Noureev et il se lance dans ce voyage périlleux et passionnant, en trouvant au bout quelque chose de plus immense de tout ce qu'il a pu imaginer...."

"Elle se voyait voyager autour du monde entier, faire des films, monter les marches des festivals en robe de stars, découvrir le sens de l’Univers, aimer l’homme le plus désirable de la planète, monter sur une soucoupe volante et connaître les lois de la gravitation, et tout ça de façon très réelle, matérielle, très saisissable."



"— Alors, tu comptes plus sur les gamins ?
— Pas forcément, mais sur les gamins aussi. Ils arriveront tous en même temps, tu verras ! Cela sera très passionnant, un peu comique peut-être…
— Tu prédis l’avenir ?
— Non, je le vois !"


"— Tu crois qu’on va débarquer maintenant ou plus tard ?
Le coéquipier souleva les épaules.
— Non, maintenant, c’est trop tôt. Ils ne le comprendront pas, restons invisibles. Je te dirai quand, sois patient ! De toute façon, tu sais que notre temps est illimité, c’est la Force qui me dira quand on devra agir dans ce monde. Certains individus me paraissent prêts, d’autres pas du tout, on risque de provoquer la panique."


Les premières pages du livre



Marianna LANSKAYA









Les Mystères
de l’Inconscient, cachés
sur l’île de Noureev







Les Saisons Parisiennes








Chapitre 1



Tout a commencé un jour de printemps pluvieux et froid, comme il ne l’a jamais été auparavant. Les arbres fleurissaient comme si de rien n’était, mais le ciel ne leur répondait pas, car les nuages épais, couvrant le ciel d’une masse menaçante, étaient prêts à déverser à chaque instant des torrents d’eau sur les têtes des passants. La lumière était très étrange : la masse de l’air, condensée par certains endroits, laissait entrevoir des passages, des couloirs entiers, avec une substance très fragile, ressemblant à une poussière de cristal.
Les rares rayons du soleil jouaient dans des milliers de facettes de cette poussière en s’éclatant en couleurs de l’arc-en-ciel, et cette masse vibrante faisait naître une vague impression que tout était possible à cet endroit. Elle aimait venir sur cette place car ici, et uniquement ici, elle ressentait chaque fois la même chose : que tout est possible dans la vie. Que tout ce qu’elle vivait en ce moment n’était qu’un prélude, une répétition à quelque chose de très magique, à la limite de l’imaginable, du compréhensible.
Chaque fois qu’elle se retrouvait sur cette place, quelque chose se passait. Difficile à décrire : toutes les pensées se condensaient dans sa tête et se cristallisaient en images de sa vie future. Bien que rien dans sa vie actuelle ne lui dît que toutes ces images étaient réellement de sa vie future, elle le savait très

précisément. Et pour ces raisons elle aimait se promener sur cette place à cinq heures de l’après-midi dans la foule de gens, rentrant de leur travail, enveloppée par le bruit des Klaxon des voitures, par le gaz d’échappement, par les dialogues imperceptibles de milliers de portables et des chants des oiseaux.
Elle se voyait voyager autour du monde entier, faire des films, monter les marches des festivals en robe de stars, découvrir le sens de l’Univers, aimer l’homme le plus désirable de la planète, monter sur une soucoupe volante et connaître les lois de la gravitation, et tout ça de façon très réelle, matérielle, très saisissable. Il semblait qu’il lui suffirait de tendre la main en avant et elle sentirait les objets, elle sentirait les odeurs, les parfums, les flashs des paparazzi… Un léger sentiment d’extrême puissance commençait à lui tourner la tête.
Brusquement Christine se réveilla et regarda autour d’elle: non, rien d’extraordinaire, « ce n’est pas pour aujourd’hui », se dit-elle dans sa tête. Tout était si réaliste et normal, seules les fleurs sur les gazons avaient poussé davantage, très très jaunes, éclatantes, elles attiraient son regard sur elles. À ce moment, elle entendit une petite voix intérieure : « Attends encore un tout petit peu ! Les miracles sont tout près de toi, sois attentive, ne les chasse pas, ils sont très peureux pour l’instant. Il faut faire attention à ne pas les brusquer, sinon, ils ne reviendront que dans très longtemps ! » Et la voix disparut aussi soudainement qu’elle était apparue.
Christine n’avait pas peur d’entendre cette petite voix interne car elle l’entendait souvent et était assez habituée à sa présence. « Bon, puisque ce n’est pas pour aujourd’hui, je vais rentrer… », se disait-elle, en pensant à une tasse de thé chaud devant l’écran de la télévision qui remplissait ses douces soirées solitaires. Mais ses soirées ne lui pesaient pas pour autant, car elle savait, qui sait pourquoi, que tout cela allait être bouleversé

d’un jour à l’autre et qu’elle se retrouverait dans un tel peloton d’émotions, d’événements, d’actions et de relations, que l’idée de se reposer d’avance ne lui déplaisait pas du tout.

À ce moment précis, chez lui il n’était que huit heures du matin, et le soleil tapait déjà fort sur les toits des maisons voisins, quand il se réveilla pour une ordinaire journée de travail. Ce jour-ci, Bill n’avait pas le temps pour les réflexions matinales, il fallait résoudre les derniers problèmes du scénario, avant de lancer le tournage. Cela lui prenait la tête! Ce scénariste, têtu, comme tous les débutants, il ne voulait, à aucun prix, lui laisser la priorité de la décision, à lui, propriétaire de ses Studios !
Dans sa poitrine commençait à bouillonner une légère colère : « Comment ose-t-il ! Lui, aurait-il fait tous les sacrifices que je fais moi, pour construire ces Studios ! Savait-il, comment je détestais tous ses producteurs qui m’obligeaient à jouer ce que je ne voulais pas ! Moi, moi, moi ! Le Grand Patron ! Maintenant c’est moi, et moi seul, qui dicte les lois ici ! Et lui, s’il s’incruste dans son idée encore une journée de plus, je le vire dehors et je stoppe son film, voilà! » Bill n’était pas du tout fier de lui, car cette colère, il ne la maîtrisait pas en général. Une fois commencée, elle ne cessait pas de grandir, durant la journée entière et à la fin elle éclatait en un grand scandale.
Il devait, alors, se retirer dans sa villa, seul, sans parler à personne, ce qui augmentait la pression de son mécontentement. Mais il ne pouvait vraiment rien faire ! Cette force animale était plus forte que lui : il devait toujours avoir raison, quel que soit le prix à payer.
Et le prix souvent était bien cher ! La dernière fois, aux Studios, encore Grands Studios où il faisait ses meilleurs films, les conflits étaient vraiment stupides : il refusa de répéter la dernière scène de la journée après le second rôle, puisqu’il lui

fallait rentrer plutôt pour passer trois minutes de plus avec sa nouvelle copine. Il éclata tout le tournage, le producteur ne voulait plus entendre parler de lui, et cette copine n’est restée que trois semaines avec lui pour disparaître à jamais.
Bon, d’accord, il a gagné assez d’argent pour pouvoir être totalement indépendant, et il a pu ouvrir sa propre boîte de cinéma indépendante, ce dont il était très fier ! Mais l’histoire menaçait de recommencer. C’est vrai, il ne voulait plus de ces conflits, qui risquaient de compromettre ses Studios pour toujours, il fallait freiner fort ! Et c’est exactement ce qu’il ne savait pas faire.
Bill était beau, grand et musclé. Il avait tellement travaillé sur son physique, qu’il avait réussi à le transformer complètement. Il était très maigre dans sa jeunesse, puis il était devenu musclé. Il avait un regard troublant et sobre, puis il était devenu un homme souriant avec un air d’une intelligence éclairée. Il n’aimait pas le sport et le mouvement, puis il était devenu un vrai Schumacher ! Il n’y avait rien qu’il ne pouvait pas se permettre, mais une chose ne lui obéissait pas. C’était sa conscience ! Et plus il avançait dans la vie, plus cela devenait insupportable.
Pour éviter tous conflits avec ses collaborateurs, il avait arrêté de passer ses soirées avec eux, dans les grandes fêtes qu’il aimait tant. Il avait arrêté de les inviter chez lui pour les somptueux dîners qu’il organisait auparavant très régulièrement. Il fuyait toute la société de sa ville, qui ne vivait que des mondanités. Les gens commençaient à le trouver bizarre, et il lui restait une seule chose, c’était son cinéma, ses Studios, où il pouvait retrouver la paix et le calme du travail quotidien. C’était son Temple. Et personne ne pouvait pas troubler l’harmonie, qu’il avait réussi à installer au prix de tels efforts.
Bref, la journée était cruciale : il fallait à tout prix éviter le scandale, mais comment, il ne savait pas encore. Il comptait sur

L'inspiration du livre

La première fois j'ai visité l'îles de Galli, quand avec Frigerio nous devons montrer la maquette d'«Undine » à Noureev, pour son approbation. Pour atteindre cette île paradisiaque il était possible le rejoindre seulement par un bateau, en passant par l'endroit autant célèbre - l'île d'Eduardo de Filippo.

Il semblait que nous avions les mêmes goûts : Noureev aimait l'art russe et oriental, très riche en or et en couleurs, luxuriant et grandiose. Moi aussi, j'aimais la décoration pompeuse de l'intérieur des temples indiens. Et j'étais friand de l'ornement floral dès la petite enfance, mais à ce moment-là, sur l'île de Galli, c'était formée l'atmosphère particulière de la «Bayadère», faite un an plus tard.

Noureev était assis toute la journée dans le fauteuil sous l'auvent, enveloppé dans une couverture. Ou il se retirait dans ses chambres, et on ne le voyait pas pendant un bon moment. Mais parfois, cependant, il tournait autour de l'île sur une moto de mer, en riant joyeusement.

Je ne comprenais pas alors la tragédie de la situation, je n'essayais pas d'entrer dans les détailles, et je me réjouissais du soleil, de la mer et des magnifiques vues qui s'ouvraient du sommet de l'île.

La plus grande partie de la journée, je dessinais à l'ombre des cèdres du sud sur une table, construite à la hâte, des silhouettes des îles voisines.

L'île et l'image de Noureev - c'était un monde fantastique, une décadence extravagante résonnait dans tout.

Parfois Rudy disait qu'il aimerait être enterré dans la grotte sous l'eau, pour communiquer avec les poissons après sa mort. Mais cette splendeur - le soleil brillant, l'horizon infini de la mer italienne, éternellement azure, le midi aveuglant - n'était pas du tout associée aux sombres pensées du géant mourant.

Avis de lecteurs

Ton roman me donne des frissons, Marianna !

(Georges Saint-Ives)

Époustouflant !

(Maria Diaz)

Après lecture de votre roman, que j'ai trouvé très original, sortant de toute convention, fantasque aussi, avec un ton toujours léger, qui dégage de la lumière !

(Anne Confuron)

Cela pourrait être un très bon film, Marianna !

(Stanislav Ershov)

Quelle incroyable aventure ! 

(Patrick Carres)

Je me régale à lire ton roman, Marianna ! C'est un véritable plaisir !

(Paola Del Suza)

Je te souhaite briller par toutes les facettes de tes talents, Marianna !

(Michel Dumaz)

Choisissez votre format

Format PDF 

Format A4 

Format broché

336 pages 14x21sm

Format 

e-book

Format de livre éléctronique 

Vous pouvez commander votre livre

Livraison entre 3 et 5 jours !

Les autres livres de Marianna Lanskaya

"Thèse pour les nuls"

"Émigrée"

"Humour universel"

"Les mystères de l'inconscient"





 Question : Il y a une autre personnalité, que vous n'avez pas encore évoquée. Vous la cachez exprès dans les forêts sibériennes ?


Réponse : Qui, il s'agit de mon arrière grand-mère, actrice du théâtre de province sibérienne, Alexandra Lanskaya. Oui, elle a existé bel et bien. Elle ravissait ses admirateurs courant toute la première moitie du vingtième siècle, jouait un rôle important dans la vie politique du pays, attirait l'intérêt des capitales et maintenant on ne retrouve plus de traces de sa splendeur. Elle portait également le nom d'une célèbre et puissante dynastie des princes russes Lanskoy, se trouvant souvent au postes-clefs du trône russe.
Cette appartenance historique a provoqué une profonde réflexion sur le coté éphémère, encore une fois, du pouvoir et de la célébrité, ainsi que sur l'énigme d'un pays, survécu à des régimes si opposés, que l'on s'étonne de la plasticité de l'être humain.
L'histoire d'amour de la Reine intervient très tard dans le roman, elle bouleverse le cours normal des choses, elle remet tous les personnages en questions, elle complique, elle tracasse, elle fâche, elle exaspère et, finalement, sans elle cette histoire ne serait ce quelle est ! Une très belle histoire d'amour qui nous réunis avec les étoiles.





Regardez les vidéos avec la lecture du livre

TROISIEME JOUR DE LECTURE

L'interview avec Marianna Lanskaya

Question 1

Question 2

Question 3

Question : Sur la quatrième de la couverture vous mettez en avant l'histoire d'un acteur d'Hollywood. Pourquoi il est nécessaire d'intégrer un grand acteur autant que le personnage principal ? En quoi consiste la signification de ce choix de l'auteur ?
Réponse :
L'importance du choix de ce personnage est fondamentale pour la construction de l'intrigue principale de ce livre. Bill est l'acteur hollywoodien au sommet de sa carrière cinématographique. C'est un homme charismatique, extrêmement talentueux qui a des capacités hors de commun. Il trône sur l'Olympe de l'industrie cinématographique, mais pas seulement, il englobe en lui La Réussite des hommes sur Terre. On n'imagine pas qu'est ce qu'on pourrait avoir plus de ce qu'il a déjà obtenu : argent, biens matériels, succès, célébrité, des possibilités de réaliser son immense talent. Quoi de plus ? Et, ce qui arrive souvent dans cette situation, Bill sombre dans un mécontentement général, car pour créer on a besoin d'être enthousiasmé, fasciné par quelque chose ou par quelqu'un, être stimuler à avancer, poussé aller plus loin. Mais si ce « plus loin » n'existe plus ? Au dessus de l'Olympe il y a le grand vide. Sauter du haut de cette montagne ? Une Force qui dormait jusqu'à la dans les profondeurs de l'âme de Bill, le pousse de voir ce qui se trouve au dessus de l'Olympe. Y a-t-il d'Autres Possibilités pour avancer dans la vie ? Cette question est cruciale pour lui, et, à travers lui, pour tous les terriens. Bill incarne les inspirations de millions de gens sur la Planète, il provoque et suscite leur amour, admiration, ce qui à la fin du roman permet la résolution finale. Aucun autre personnage ne pourra le remplacer dans ce rôle. En quelque sort, il est unique au Monde.

Question : Quel sera donc le rapport entre l'histoire d'une star de cinéma et le titre du livre, qui parle des Mystères de l'Inconscient, et puis nous évoque le voyage sur les îles ?
Réponse :
Bill, submergé par des conflits internes et externes, cherche désespérément la voie de sortie. Et là où intervienne l'irredoutable qualité de sa Force Intérieure : il fait appel à sa Force de l'Inconscient, et elle le guide tout au long de voyage. Peu à peu Bill redescend de son Olympe de la vanité, de la supériorité, d'une aveugle contemplation de lui-même et se tourne vers le monde. Il passe à travers des épreuves qui lui donnent des leçons de vie et lui apprennent les valeurs fondamentales, tels que la confiance en soi, confiance en autrui et surtout la confiance en Univers. Au cours du voyage Bill se transforme intérieurement et entraîne dans cette transformation des millions des gens sur la Planète, car ils l'aiment tous et ils sont tous prêts à le suivre. Donc, quelque part, la Force de l'Inconscient est la Force-Motrice de l'histoire.
Le voyage est nécessaire pour Bill et ses compagnons, car il offre une vaste palette de situations dans lesquelles les héros de l'histoire ont une parfaite possibilité de se connaître, de connaître l'autre et dépasser leur faiblesses, donc grandir. Cette évolution d'esprit est nécessaire pour que le Miracle final puisse se produire. C'est la condition de l'Univers. Il a son propre rôle dans la narration et il communique avec les personnages par intermédiaire de l'Inconscient.

Question : En quoi consiste l'idée générale du roman et pour quel raison il a été écrit ?

Réponse : L'idée générale du roman se trouve dans les domaines des Mystères de la nature de l'Univers. Les physiciens disent que les dernières limites du Monde ne se trouvent pas dans le Cosmos, mais dans la Conscience. Je préciserais, dans l'Inconscience. Il y a beaucoup de livres qui sont écrits à ce sujet, des recherches scientifiques et des conseilles pratiques, destinés aux usages profanes. J'ai voulu résumer cette expérience qui est, sans aucun doute, en cours de son développement, en partageant mon voyage à travers toutes les craintes, les réticences, les découvertes et des heureuses révélations qui ont surgis durant l'apprentissage. Je n'offre pas de recettes, je propose un exemple, l'exemple d'une vie, démultipliée en plusieurs trames. Je voudrais démontrer que l'évolution n'est pas réservée aux « élus » de ce Monde, mais à la portée de la main de tous les gens, indépendamment de leur nationalité, de leur lieu d'habitation ou de leur occupation professionnelle, ni même d'âge.

Courant son voyage autours du Monde Bill fait la connaissance avec une jeune femme française, Christine, qui mène la petite vie d'une fonctionnaire, sans espoir, ni issue. Ils rencontrent ensemble un collégien parisien, Paul, gentille garçon qui se perd dans les profondeurs des espaces virtuels. Ils sont fascinés et terrifiés à la fois par la personnalité de Professeur coréen Kim, un vieux sorcier. Ils sont partagés entre le charme et les menaces de la ravissante Reine Sibérienne, femme mure et puissante. Enfin ils découvrent un drôle de Maire de la ville de Kourgan, ancien chercheur, passionné de la physique. Et, pour finir le tableau de la grande famille, la figure emblématique de la centenaire Grande Duchesse, contemporaine de tous les régimes russes leur réunis avec Noureev.

Venant de partout du monde entier, ces personnes sont unies par un seul souhait : trouver et repousser leurs limites des êtres humains, trouver et offrir à l'Humanité entière les Autres Possibilités. Et tous ensemble ils réussissent.

ROMAN

Marianna Lanskaya
LES MYSTÈRES DE L'INCONSCIENT, CACHES SUR L'ÎLE DE NOUREEV
Roman science-fiction,  format : broché
Marianna Lanskaya vous propose son premier roman fantastique, en offrant un voyage, plein de suspense et de découvertes bouleversantes
Référence : 129536
Reliures : Dos carré collé
Formats : 14,8x21 cm
Pages : 336
Impression : Noir et blanc
N° ISBN : 9782953933604

J’achète ! 

Je veux un livre électronique !

Je veux une version PDF !

Vous avez encore des questions ?

Ecrivez-moi sur ma page 

MARIANNA LANSKAYA

LIVRES 

→ Roman

→ Thèses

→ Articles

→ Scénarios

Toutes œuvres littéraires de Marianna Lanskaya

Centre de coaching et consalting

SARL "Les Saisons Parisiennes Films"

© 2012-2018 «Centre LSP». Tous les droits sont résenrvés

CONTACTS

lspassociation@yahoo.com

Paris, 75015 

+33 (0) 6 32 29 64 22 

INSCRIPTION

Inscrivez-vous à l' news-letter